Cinéphile m'était conté ...

Cinéphile m'était conté ...

L'amour d'une salafiste (La fille de Souslov)

La littérature yéménite est peu connue en France pour la simple raison qu'aucune traduction n'existait avant les deux consacrées aux excellents romans d'Ali al-Muqri : Le beau juif et Femme interdite. La collection Sindbad d'Actes Sud nous propose de découvrir un nouvel auteur de ce pays jadis appelé "L'Arabie heureuse." Habib Abdulrab Sarori, qui enseigne à Rouen, n'est pas un débutant mais le seul roman de lui publié avait été écrit directement en français. La fille de Souslov, à travers les souvenirs éclatés d'un narrateur, Amran, qui ressemble fort à l'auteur, retrace 40 ans d'histoire du Yémen, d'abord scindé en deux, puis unifié, jusqu'à la révolution de 2011. Ce n'est pas un cours magistral même si la politique y est très présente sans parler de la religion. Mais le prisme est avant tout amoureux et charnel. "Quiconque n'a pas vécu des amours clandestines avec une salafiste n'a pas connu l'amour" s'exclame Amran au milieu de l'histoire tumultueuse qui le lie à une prédicatrice qui porte le niqab et qui n'est autre que la fille d'un dirigeant socialiste, aimée alors de loin et chastement, avant qu'Amran ne quitte sa belle ville d'Aden pour poursuivre ses études en France. Cette liaison qui n'existe que dans un hôtel de Sanaa, la capitale, est l'occasion de dialogues tour à tour tendres puis agressifs car les deux tourtereaux ne peuvent pas être plus opposés du point de vue politique et religieux, on y revient. Ce duo impossible et leur affrontement fournit en tous cas à Habib Abdulrab Sarori une trame bien utile dans un livre qui semble en faire parfois à sa tête, bousculant une narration jamais tout à fait linéaire et classique. C'est le charme de ce roman, riche d'informations sur un pays qui nous est en grande partie inconnu, et aujourd'hui aux prises avec une guerre sans solution, au sein d'une fiction "orientale" et insoumise. D'Aden à Sanaa, en passant par Paris.

 

004719774.jpg

 

L'auteur :

contributor_20091112210440_1.JPG

 

Habib Abdulrab Sarori est ne en 1956 à Aden (Yémen). Il a notamment publié un roman en français et sept en arabe.



28/04/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres